Rencontre Polybertine, la première soirée d’erotiquaromatique

affiche polybertin

La première soirée d’erotiquaromatique s’est bien passée malgré son organisation rapide ( 2 semaines). Le thème était « rencontre polybertine : à la croisée des mondes…polyamory et libertinage, ressemblances et différences » et il nous vient d’Olivier, un polybertin dynamique et souriant. Le monde du polyamour me fascine même si avec Lucien nous ne nous sentons pas prêt. Beaucoup de réflexions intéressantes sont abordés dans cette communauté, notamment sur la monogamie et l’hétéronorme.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous devant les Bains de Saint Aubin afin de mettre les tarifs d’entrées en commun par solidarité avec les hommes seuls qui payent beaucoup plus cher. Nous avons été très bien accueilli par le gérant et une pièce dédiée nous a été réservé avec des boissons fraiches à disposition.

Disposés en cercle, nous avons commencé un tour de table pour voir où chacun-e se situaient (même si tout le monde n’a pas été pour se coller une ou plusieurs étiquettes), les polyamoureux étaient présents en nombre. Olivier à commencé par poser les bases du libertinage en remontant dans le temps puis j’ai attaqué mon « exposé » sur le libertinage. J’ai commencé par y décrire le monde du libertinage : les différentes pratiques, car il y a des manières différentes de coquiner en fonction de ses envies et de ses limites. Mais aussi les codes mis en place pour garantir le respect de tout-e-s sans oublier les limites du libertinage qui s’est bien éloigné des libres penseurs du 18ième siècle. Cette première partie a duré longtemps car elle fut entrecoupée de bouts de témoignages, d’approbations, de désapprobations et de précisions de la part des participants. Puis ma deuxième partie que je me suis hâtée de conter (le temps file trop vite !)  portait sur ce que le libertinage m’avait apporté : épanouissement sexuel, confiance en moi, affirmation et connaissance de mes limites mais surtout de mes désirs. Olivier à enchainé en donnant la définition du polyamory (venant de polyamour.info ) et en expliquant comment il était venu à ce mode de vie.

Il y avait beaucoup de polyamoureux avec nous ce soir, certains étaient polybertin ou « libertin à la retraite » et nous ont expliqué qu’ils sont passés par une transition libertine avant de s’autoriser à l’amour multiple.  Cette transition était vu comme très positive mais n’était plus suffisante . Malgré les différences de vécus et de points de vu, un consensus est apparu durant cette rencontre : nous avons le besoin ( ou l’envie très forte) d’avoir des sentiments (amoureux ou non pour certains) pour avoir des relations sexuelles.

Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s